cogimator.net

Une ligne à la fois...

JQuery.AutoComplete et ASP.NET MVC : Partie 2

Dans le billet précédent, nous avons vu comment réaliser une auto complétion sur une TextBox, avec ASP.NET MVC 2.

Nous allons maintenant voir comment personnaliser cet exemple, pour envoyer un deuxième paramètre en plus de la valeur saisie.

Comme dans la partie 1, l’action du Controller, avec deux paramètres. De plus, le paramètre JsonRequestBehavior a été retiré.

public JsonResult AutoCompleteCustom(string search, string prefixWith)
{
    var data = GenerateData()
        .Where(x => x.Libelle.Contains(search))
        .Select(x => new
        {
            value = x.Id,
            label = prefixWith + " " + x.Libelle
        });
 
    return Json(data);
}

Dans la vue, la source de données passée devient plus complexe : il s’agit d’une requête avec $.post, qui nous permet de passer en HTTP POST (d’où le retrait de JsonRequestBehavior.AllowGet), mais surtout de nommer les paramètres passés, via un objet anonyme. Ici les paramètres reprennent les noms des paramètres de notre action : “search” et “prefixWith”.

Enfin, les données renvoyées par le Controller sont passés a jquery.ui.autocomplete par la fonction “response”.

<%using (var f = Html.BeginForm()) { %>
    <%=Html.TextBox("Libelle_Custom")%>
    <%=Html.TextBox("PrefixWith")%>
    <%=Html.TextBox("Id_Custom")%>
<%} %>

<script type="text/javascript">
    $(document).ready(function () {
        $('#Libelle_Custom').autocomplete({
            minLength: 1,
            source: function (request, response) {
                $.post('<%=Url.Action("AutoCompleteCustom") %>', 
                    {
                        search: request.term,
                        prefixWith: $("#PrefixWith").val()
                    },
                    function (result) {
                        response(result);
                    })
            },
            select: function (event, ui) {
                $('#Libelle_Custom').val(ui.item.label);
                $('#Id_Custom').val(ui.item.value);
                return false;
            }
        });
    });
</script>

Et le résultat :

AutoComplete_3

JQuery.AutoComplete et ASP.NET MVC : Partie 1

Pour implémenter facilement une autocompletion sur une TextBox dans vos applications ASP.NET MVC, vous aurez besoin de :

  • JQuery
  • JQuery.UI (contient le plugin autocomplete)
  • ASP.NET MVC 2

Premiere étape, créer une action dans le controller. Par défaut, jquery.ui.autocomplete envoie la valeur saisie dans une textbox dans le paramètre “term”. Toujours par défaut, les objets JSON renvoyés doivent posséder une propriété value et une propriété label.

public IEnumerable<Data> GenerateData()
{
    return new List<Data>() 
    {
        new Data() { Id = 11, Libelle = "Foo 1", Category = "Foos" },
        new Data() { Id = 12, Libelle = "Foo 2", Category = "Foos" },
        new Data() { Id = 13, Libelle = "Foo 3", Category = "Foos" },
        new Data() { Id = 21, Libelle = "Bar 1", Category = "Bars" },
        new Data() { Id = 22, Libelle = "Bar 2", Category = "Bars" },
        new Data() { Id = 23, Libelle = "Bar 3", Category = "Bars" },
        new Data() { Id = 31, Libelle = "Baz 1", Category = "Bazs" },
        new Data() { Id = 32, Libelle = "Baz 2", Category = "Bazs" },
        new Data() { Id = 33, Libelle = "Baz 3", Category = "Bazs" }
    };
}

public JsonResult AutoComplete(string term)
{
    var data = GenerateData()
        .Where(x => x.Libelle.Contains(term))
        .Select(x => new
        {
            value = x.Id,
            label = x.Libelle
        });
 
    return Json(data, JsonRequestBehavior.AllowGet);
}

Ici, le jeu de donnée est crée à la volée, filtré, et renvoyé sous forme JSON. Le paramètre  JsonRequestBehavior.AllowGet permet de renvoyer les resultats JSON suite à une requête HTTP GET.

Dans la vue :

<%using (var f = Html.BeginForm()) { %>
    <%=Html.TextBox("Libelle_Simple")%>
    <%=Html.TextBox("Id_Simple")%>
<%} %>

<script type="text/javascript">
    $(document).ready(function () {
        $('#Libelle_Simple').autocomplete({
            minLength: 1,
            source: "<%=Url.Action("AutoComplete") %>",
            select: function (event, ui) {
                $('#Libelle_Simple').val(ui.item.label);
                $('#Id_Simple').val(ui.item.value);
                return false;
            }
        });
    });
</script>

Dans le code JavaScript :

- minlength représente la longueur minimale devant être saisie pour déclencher une rêquete d’autocompletion
- source sera l’url de l’action de notre controller renvoyant le JSON
- select est la fonction exécutée lors du clic sur un élément. Ici, on va placer les valeurs des propriétés label et value dans leurs TextBox respectives.

Il ne nous reste plus qu’à tester :

AutoComplete_1

Lorsque que l’on sélectionne un élément, la valeur de sa propriété value est renseigné dans la deuxième TextBox

AutoComplete_2

Dans les prochains billets, nous verrons comment capitaliser cela dans une méthode d’extension de HtmlHelper, et comment personnaliser les paramètres envoyés par JQuery.

FluentNHibernate 1.1, Castle.DynamicProxy2 2.2.0 et Castle.Core 1.2.0

Pour ceux qui rencontrent des problèmes à l’exécution (Castle.DynamicProxy2 2.1.0 attendu, et 2.2.0 trouvé), deux solutions s’offrent à vous :

- télécharger la dernière version du code source de FluentNHibernate, et la compiler en utilisant les références aux bonnes versions de Castle.Core, et Castle.DynamicProxy2

- ajouter les lignes suivantes dans votre web.config/app.config, dans la section “configuration” :

  <runtime>
    <assemblyBinding xmlns="urn:schemas-microsoft-com:asm.v1">
      <dependentAssembly>
        <assemblyIdentity name="Castle.DynamicProxy2" 
publicKeyToken="407dd0808d44fbdc" culture="neutral" />
        <bindingRedirect oldVersion="2.1.0.0" newVersion="2.2.0.0" />
      </dependentAssembly>
    </assemblyBinding>
    <assemblyBinding xmlns="urn:schemas-microsoft-com:asm.v1">
      <dependentAssembly>
        <assemblyIdentity name="Castle.Core" 
publicKeyToken="407dd0808d44fbdc" culture="neutral" />
        <bindingRedirect oldVersion="1.1.0.0" newVersion="1.2.0.0" />
      </dependentAssembly>
    </assemblyBinding>
  </runtime>

VS 2010 Productivity Power Tools

Disponible depuis quelques semaines, et mise à jour récemment, cette suite de “power tools” pour Visual Studio 2010 apporte son lot d’agréments :

Solution Navigator

Remplace avantageusement l’explorateur de solution pour parcourir les projets/fichiers d’une solution. En effet, ce nouvel onglet permet :

- de déplier les fichiers source, afin d’en afficher la liste des membres.
solution_explorer

- d’afficher uniquement les fichiers ouverts, ou les fichiers non sauvegardés.
solution_explorer_2

- les onglets prennent une couleur par projet, et il est possible de les épingler
solution_explorer_3

Power commands

Mon rêve, enfin exaucé : formater le document automatiquement, et trier/supprimer les using. Ceux qui utilisent régulièrement StyleCop comprendront tout l’intérêt de la chose.
solution_explorer_4

En conclusion, les fans de raccourcis claviers, et d’optimisation de leur productivité sous Visual Studio seront ravis. Le meilleur : c’est gratuit. Ceux qui n’ont pas de licence Reflector apprécieront !

Création d’images zoomables avec DeepZoom.

DeepZoom est une technologie Microsoft permettant de visionner des images de très grande taille. Pour le web, cela permet d’éviter le téléchargement d’une image complète avant de pouvoir la visualiser.
Plus d’informations sur DeepZoom ici : http://msdn.microsoft.com/fr-fr/library/cc645077%28v=VS.95%29.aspx

Afin de pouvoir convertir vos images, vous devrez disposer de DeepZoom Composer : http://www.microsoft.com/downloads/details.aspx?familyid=457b17b7-52bf-4bda-87a3-fa8a4673f8bf&displaylang=en
Une fois l’installation effectuée, vous pourrez référencer DeepZoomTools.dll.

Une fois la dll DeepZoomTools référencée, vous pouvez convertir vos images avec la classe ImageCreator :

var ic = new ImageCreator();
ic.Create("input.jpg", "output");

La conversion d’une image est relativement gourmande en CPU et en entrée/sortie disque, du fait des nombreuses images crées.

Néanmoins, l’objet ImageCreator propose quelques propriétés permettant de modifier la taille des fichiers en sortie :

TileSize

Par défaut 256.  Une valeur de 512 produira des “tuiles” plus grandes et permettra de réduire les temps de conversion. Le nombre de fichiers JPG produits sera également réduit.

ConversionImageQuality

Par défaut 0.8, définit la compression JPG des images de sortie. Une valeur plus faible (0.7 par exemple) produira des fichiers plus petits, au prix d’une perte de qualité.

MaxLevel

Pour une image de 3072*2304, l’outil générera 12 niveaux (soit 12 sous dossiers avec les “tuiles”). Cette valeur définit donc le niveau de zoom maximum. Une valeur plus faible accélérera grandement la vitesse de conversion. En effet, plus le niveau de zoom est élevé, plus le nombre de fichiers JPG produit sera grand.

Pourquoi modifier ces paramètres ?

Dans le cas de conversion à la volée, ou de conversion en masse, il peut devenir intéressant d’optimiser les temps de conversion. De la même manière, si les images converties sont beaucoup consultées, il est important de tenir compte de la taille et du nombre des fichiers de sortie.

Le programme ci joint met en évidence l’influence de chaque paramètre sur le temps de conversion, la taille de l’image convertie, ainsi que le nombre de fichiers générés.

Liens utiles