cogimator.net

Une ligne à la fois...

Améliorations matérielles

Après quelques dizaines d’heures d’impressions, j’ai eu un souci avec le charriot Y : celui-ci ne bougeait plus. La vis qui bloque la poulie sur l’axe du moteur s’était desserrée,  et l'axe tournait donc dans le vide.

J’ai donc resserré celle-ci, et je l’ai fixée avec un point de cyanoacrylate. Cette solution ne me satisfaisant qu’à moitié, j’ai commandé des courroies T2.5 ainsi que les poulies en aluminium correspondantes.

Une fois le montage et la calibration effectuée, je n’ai pas remarqué d’amélioration notable dans la qualité des impressions. Mais au moins, les poulies sont en métal et ne se sont plus desserrées depuis…

La surface d’impression

Comme vu précédemment, la planéité de la surface d’impression joue un rôle très important dans la qualité des impressions. Les imprécisions de la première couche se propageant aux couches suivantes.

Avec le PLA translucide fourni, je n’ai pas eu de soucis d’adhérence, en imprimant à 175/65 (extrudeur/lit).

Par contre avec du PLA de couleur, les soucis sont vites arrivés : même en imprimant la 1ere couche a 5mm/s, et quelle que soit la hauteur initiale, la pièce se détachait au bout de quelques couches. D’après le fournisseur du PLA (http://www.imprimante3dfrance.com/), la température conseillée est de 210/105. Mon plateau chauffant ayant du mal a dépasser les 80°C, 105°C me paraissaient vraiment beaucoup.

Après de nombreux essais sur du scotch bleu plus ou moins chauffé, un camarade a eu l’idée de poncer la plaque de verre, ce qui a résolu tous les soucis d’adhérence.